Rapport d'activités 2010

L’année 2010 a été malheureusement marquée par différentes situations d’urgence qui ont frappé nos concitoyens : l’accident de train à Buizingen, les explosions de gaz à Liège et Schaerbeek ou encore les inondations qui ont touché en novembre 2010 de nombreuses communes belges.

Ces événements ont indéniablement mis en avant l’importance de la planification d’urgence prise en main tant par les Bourgmestres que par les Gouverneurs de Province, avec l’appui du Centre de crise comme pilier de la planification d’urgence et de la gestion de crise au niveau national.

Une gestion concertée et coordonnée, des événements quotidiens aux crises

Du maintien de l’ordre public à la gestion de crise, les missions du Centre de crise le conduisent à suivre 24h/24 et 7j/7, à coordonner avec ses différents partenaires ou encore à gérer directement de nombreux événements (inter)nationaux pour garantir la sécurité du pays et de la population :

- Emeutes à Saint-Gilles (12/04) et No Border Camp (07/10)
- Présidence européenne (du 01/07 au 31/12) et Sommet EU-ASEM (04-05/10)
- Paquets suspects et explosifs du Yémen et de Grèce (01/11)
- Menace terroriste en Allemagne et actions judiciaires en Belgique (23/11)
- Tremblements de terre à Haïti avec l’envoi de B-FAST (12/01) et au Chili (27/02)
- Nuage de cendres du volcan islandais bloquant l’espace aérien européen (15/04)
- Hiver des plus froids en 14 ans, vague de chaleur (11/07) et tempête estivales (14/07)

Avec 4.400 VIP protégés en 2010 et la Présidence belge de l’Union Européenne qui a nécessité un travail de préparation et de suivi important, le Centre de crise a démontré son rôle essentiel de concertation et de coordination en la matière.

Avec 19 alertes envoyées au secteur privé, le Centre de crise a en outre utilisé pleinement en 2010 le réseau d’information public-privé « Early Warning System » pour une collaboration étroite avec tous ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme.

Une préparation adéquate à la base de toute gestion de crise réussie

Premières confrontées à la gestion de situations d’urgence en 2010, les Communes et Provinces peuvent compter sur l’expertise, le personnel et les moyens techniques du Centre de crise dans la gestion de crise. Par la réalisation notamment de différentes formations et guides, il les appuie au quotidien dans la préparation et la mise en œuvre de leur planification d’urgence.

Avec 410 postes autonomes de téléphonie privée, 540 sirènes d’alerte de la population et un système cartographique informatisé opérationnel 24h/7j, l’infrastructure du Centre de crise est également plus que jamais en 2010 à disposition des autorités pour une gestion optimale de crise.