S'abonner à Actualités

Actualités

  • Le lundi 22 janvier 2018, l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM) a présenté sa nouvelle évaluation de la menace au Conseil National de Sécurité (CNS) : le niveau de la menace a été déterminé à 2 (sur une échelle de 1 à 4) pour l’ensemble du pays. Sur la base de cette évaluation de l’OCAM et d’une analyse des risques, le Centre de crise a adapté les mesures générales de précaution et de protection. Cependant, le risque existe toujours, même en cas de baisse du niveau de la menace. Les autorités, les partenaires privés et la population sont encouragés à participer au développement d’une « culture de sécurité » et ainsi faire preuve de résilience face aux risques présents au sein de notre société.
  • A partir de 2018, le Centre de Crise et les communes testeront chaque mois l'alerte de la population.
  • Planification d'urgence
    Alerte à la population
    A partir de 2018, le Centre de Crise et les communes testeront chaque mois l'alerte de la population. Aux tests trimestriels habituels du réseau des sirènes s’ajoutera à partir de 2018 un test d'alerte mensuel de BE-Alert. Cette nouvelle stratégie d'alerte rejoint le choix pour BE-Alert comme système d'alerte moderne et permanent.
  • Grâce à un Centre de crise multidisciplinaire, interdépartemental et international, grâce à une organisation dynamique répondant aux défis sociétaux actuels, pour un appui stratégique et opérationnel de tous ses partenaires, en synergie avec tous les acteurs de la sécurité.
  • Le 30 novembre 2017, le Centre de Crise (SPF Intérieur) a organisé, en collaboration avec les Services fédéraux auprès des Gouverneurs de Liège et du Brabant wallon, un exercice de gestion de crise testant le Plan d’urgence national en cas d’attentats ou de prises d’otage terroristes. Cet exercice de grande ampleur a eu lieu sur les sites de Liège Airport et de la Base militaire de Nivelles. Il a permis de tester à la fois les aspects opérationnels sur le terrain et les aspects stratégiques à tous les niveaux concernés.
  • Ce jeudi 30 novembre 2017, un exercice simulant des attentats terroristes sur plusieurs sites sera organisé par le Centre de crise (SPF Intérieur) en collaboration avec les Services fédéraux auprès des Gouverneurs de Liège et du Brabant wallon. Cet exercice réaliste du Plan d’urgence national relatif à l’approche d’une prise d’otage terroriste ou d’un attentat terroriste concernera tout particulièrement l’aéroport de Liège ainsi que la base militaire de Nivelles. Il commencera par une alerte réelle de tous les participants et un déploiement sur le terrain des services d’urgence et d’intervention.
  • Planification d'urgence
    Alerte à la populationBe-Alert
    Lors de situations d'urgence, il est important de pouvoir avertir la population. Le Centre de Crise du SPF Intérieur investit en continu dans des canaux d'alerte plus performants, notamment via la téléphonie (mobile). Depuis juin 2017, les autorités peuvent envoyer des messages via BE-Alert aux citoyens concernés par exemple par une inondation ou un accident industriel. A partir de 2018, des tests d’alerte auront lieu chaque premier jeudi du mois.
  • Planification d'urgence
    ExercicesNucléaire
  • Ce 27 octobre 2017, un hackathon de 24 heures est organisé simultanément dans plusieurs grandes villes du monde sur la thématique du changement climatique mondial : le Climathon 2017. Le Centre de crise agit aussi face à ce risque pour notre société.
  • Planification d'urgence
    ExercicesSeveso
    Depuis 2014, le Centre de Crise organise auprès des exploitants d’établissements Seveso un nouveau type d’exercice : les MinimEx. Ces exercices visent à mettre à l’épreuve les procédures d’alerte définies dans le cadre de la législation et des Plans particuliers d’urgence et d’intervention Seveso, tout en améliorant la collaboration entre la Permanence du Centre de crise et les exploitants.

Pages