Tous résilients

Analyse des risquesCommunication des risques
La résilience définit la capacité de la société – tant de la population que des organisations publiques et privées - à résister, à faire face et à se relever lorsqu’une situation d’urgence survient.
Resilience

Conscient de son importance, le Centre de crise a initié en 2009 une démarche proactive allant à la rencontrer de ses partenaires afin de développer ensemble une certaine culture du risque en Belgique. Par des formations et informations thématiques, des brochures et guides ou encore via des recherches spécifiques et des actions de communication ciblées, le Centre de crise a sensibilisé les autorités, services et organisations concernées au renforcement de leur préparation aux risques et crises. Depuis 2014, cette démarche a pris de l’ampleur en incluant désormais le citoyen avec la diffusion de conseils pratiques aux autorités pour « Communiquer sur les risques » et le lancement de la plateforme « Info-risques.be ».

Face aux nouveaux risques et à l’évolution de notre société de l’information, citoyens, organisations privées et autorités publiques, tous peuvent être les acteurs de leur sécurité en renforçant au quotidien leur résilience. Convaincu de cette approche adoptée avec ses partenaires, le Centre de crise renforcera dans les années à venir son implication dans le développement de la résilience de la société pour contribuer ensemble à la sécurité de tous.

Tous résilients

Les situations d’urgence ont des impacts importants et déstabilisants pour l’ensemble d’un pays ou d’une région, de ses habitants et de sa vie socio-économique. Pour pouvoir y faire face rapidement, chaque autorité responsable de la gestion de crise en Belgique (Ministre de l’Intérieur, Gouverneurs et Bourgmestres) doit veiller au quotidien à la prévention des risques et à une préparation aux crises. Ces autorités développent dès lors leur planification d’urgence  notamment en identifiant et analysant les risques sur leur territoire, mais également en élaborant des plans d’urgence et en les testant de manière fréquente. Si ces actions sont indispensables, elles ne sont cependant pas suffisantes.

Favoriser la résilience c’est également préparer le citoyen à faire face aux aléas qui pourraient bouleverser son quotidien.  Pour le Centre de crise, la place du citoyen dans la prévention des risques et dans la gestion d’une situation d’urgence est dès lors centrale. Qu’ils soient naturels, sanitaires, technologiques ou sécuritaires, les risques sont présents dans notre quotidien. Chaque citoyen doit pouvoir les identifier pour les comprendre et adopter alors les bons comportements en cas de situation d’urgence. La simple prise de conscience des risques est déjà un pas en avant vers plus de résilience.

S’informer. Se préparer. Ensemble.

Pour savoir comment réagir, chacun doit pouvoir s’informer sur les risques dans son environnement, s’informer sur les actions des autorités mais également sur celles qu’il peut prendre lui-même pour sa propre sécurité et celle de sa famille.

Informé, le citoyen peut ensuite se préparer pour réagir efficacement en toute circonstance. Selon la situation, il doit être capable de donner l’alerte ou de gérer celle-ci lorsqu’il la reçoit. Il doit pouvoir se mettre rapidement à l’abri lorsqu’il reconnaît le son d’une sirène d’alerte ou encore évacuer en toute sécurité si les autorités le lui recommandent.

C’est la raison pour laquelle le Centre de Crise, en collaboration avec ses partenaires, mène au travers d’Info-Risques.be une sensibilisation et une éducation à long terme des citoyens face aux risques. Une communauté a vu le jour en janvier 2017 autour d’une page Facebook @RiskInfoBE. Des actions ciblées d’information préventive sont également menées : des rencontres sur le terrain autour des sites seveso, des vidéos pédagogiques sur l’alerte ou encore l’information face aux risques et en crise.

Le développement de la résilience est un défi pour nos sociétés modernes, défi qui répond d’autant plus aux souhaits et besoins des citoyens d’être acteurs de leur sécurité. Le Centre de crise a initié cette démarche vu son importance in fine en gestion de crise. Mais c’est à chacun de s’engager personnellement pour aider également les autorités en crise : savoir se protéger, protéger sa famille, donner correctement une alerte, agir efficacement ou ne pas provoquer de sur-incident sont d’autant de facteurs qui permettront aux autorités de mener une gestion de crise optimale et de favoriser la résilience de chacun.