Un Centre de crise digital et innovant

Sécurité au quotidien
DG Centre de Crise
En route pour le Niveau S. Ensemble pour une société plus sûre.
NiveauS

Au quotidien ou en crise, l’ère numérique est une réalité. Le Centre de crise utilise les nouvelles technologies d’aujourd’hui pour réaliser ses missions et se tourne vers les innovations de demain pour renforcer ses actions. Rejoignez-nous au Niveau S pour apprendre, échanger et co-construire ce qui pourrait permettre de répondre demain à la nécessité d’une gestion de crise la plus efficiente possible.

 

Les technologies digitales renforcent déjà aujourd’hui la gestion de crise

Dans une société qui évolue, il faut agir en s’adaptant à cette réalité. Globalisation de la gestion des risques, caractère technologique accru, rapidité de développement des situations d’urgence et de leur impact... En raison de la technicité et la complexité de la gestion de crise, celle-ci doit également s’adapter pour une réponse transversale aux risques et crises : une synergie entre tous les acteurs de la sécurité est indispensable, que ce soit en planification d’urgence ou en gestion et communication de crise, mais également au quotidien ou dans la gestion des grands événements.  

Dans cette optique le Centre de crise puise dans les technologies d’aujourd’hui des outils permettant d’améliorer tant son fonctionnement interne (new way of working) que les relations avec ses partenaires. La digitalisation des documents et des processus permet de rationaliser et fluidifier le fonctionnement du Centre de crise en renforçant notamment le partage, la portabilité et le travail collaboratif en interne comme en externe.

 

ICMS : le Portail web de sécurité

L’échange d’information étant au cœur de nos missions, le Centre de crise a lancé en 2017 la plateforme ICMS, (pour «Incident & Crisis Management System»). Cette plateforme, fruit du travail de représentants de toutes les disciplines et autorités, acteurs de la gestion de crise, permet un échange optimal d’informations opérationnelles et stratégiques lors de situations d'urgence ou de suivi d’évènements sensibles (manifestations, festivals, sommets internationaux,...)

ICMS présente une série de modules (logbooks, cartographies, bases de données) qui permettent une meilleure collaboration et un échange d’information entre acteurs de la gestion de crise que ce soit lors de leur planification d’urgence, lors de situations d’urgence et afin d’effectuer des évaluations a posteriori.

En 18 mois de fonctionnement, 1.800 suivis d’incidents ou d’évènements ont été réalisés via ICMS, 27.730 coordonnées de contact ont été intégrée à la base de donnée commune ainsi que 867 plans d’urgences digitalisés et partagés.

 

GeoTool : la cartographie dynamique connectée

En collaboration avec l’Institut géographique nationale (IGN) et Astrid, nous avons développé le GeoTool. Ce nouvel outil technologique permet depuis le Centre de crise, lors des Sommets internationaux fréquents dans notre pays, un suivi cartographique en direct des déplacements des VIPs. Cette innovation a été testée avec succès pour la première fois lors du Sommet Otan de juillet 2018.

Les premières démarches pour un développement ultérieur de ce GeoTool ont d’ores et déjà été posées au vu de la plus-value que cet outil a apporté au travail de suivi continu de nos services de sécurité lors de ce type d’évènements particuliers.

Preuve de l’intérêt et de l’innovation que représente cette technologie, le GeoTool a été nommé aux « Agoria e-Gov Awards 2018 » qui se dérouleront le 6 décembre prochain.  

 

BE-Alert : l’alerte technologique pour tous

Lancé officiellement en juin 2017, BE-Alert est un système d'alerte qui permet aux autorités de diffuser un message à la population en situation d’urgence.

BE-ALERT est un système développé au niveau national pour l’ensemble des acteurs de la sécurité. Il opérationnalise cette alerte multicanale, directe et locale de la population. Grâce à BE-ALERT, le message d’alerte peut être transmis par écrit via SMS ou e-mail, via un message oral vers les téléphones fixes et mobiles ou encore directement via les médias sociaux.

Après un an et demi d’activité, notre base de données nationale contient plus de 486.000 coordonnées de contact et BE-Alert est utilisé chaque mois lors de situations d’urgence réelles.

Cette outil technologique a d’ores et déjà attiré l’attention de nombreux pays voisins pour son caractère innovant et opérationnel. Pour le Centre de crise, ce n’est que le début. BE-ALERT est une plateforme évolutive : d’autres canaux digitaux, en phase avec l’évolution technologique de notre société, seront intégrés afin de renforcer encore et toujours l’alerte de la population.

 
 

Avec le Niveau S, construisons ensemble la sécurité de demain.

Le Niveau S désigne les notions de « Security » et « Safety », mais aussi le S de « Society ». Dans le cadre du Niveau S, les autorités, les citoyens et la technologie veillent ensemble à la sécurité et à la tranquillité. Le Niveau S marque l’avènement d’une nouvelle culture de la sécurité. Ensemble pour une vie plus sûre.

Ces notions de « Security », « Safety » et « Society » sont au quotidien au cœur des actions du Centre de crise.  C’est donc tout logiquement que le Centre de crise participera pleinement à cet événement exceptionnel organisé conjointement par The VIAS Institute et le SPF Intérieur.

Une fois n’est pas coutume : ce congrès et ses ateliers sont gratuits et ouverts à tous. Si vous souhaitez nous rencontrer et échanger vos idées avec des collaborateurs du Centre de crise, n’hésitez pas à nous rejoindre au Niveau S notamment à l’un des deux workshops que nous allons mener : nous y parlerons résilience, APP, internet des objets, interconnectivité, détection, big data, intelligence artificielle… Inscrivez-vous !

  

19/12 – 11h45 : Quelles solutions innovantes pour une meilleure résilience du citoyen ?

Le système BE-Alert est actuellement l’outil le plus efficace en Belgique pour alerter le citoyen en situation d’urgence. Comment envisager, dans le futur, de combiner message d’alerte et informations sur les risques et comportements à suivre ? Comment mettre en place un outil dynamique et interconnecté avec différentes plateformes pour conscientiser le citoyen résilient de demain ?

 

20/12 – 14h15 : L’analyse des données des passagers – opportunités et défis pour l’avenir

L’analyse des données des passagers, en premier lieu dans le secteur de l’aviation, offre un nouvel outil de choix dans la lutte contre la grande criminalité et le terrorisme. En Belgique, l’Unité d’information des passagers a vu le jour en janvier 2018. La détection des profils suspects dans la masse de données (en Belgique, il est question de 35 millions de passagers par an pour le seul secteur du transport aérien) constitue un défi de taille en matière de traitement des données des passagers. Quel rôle l’intelligence artificielle pourra-t-elle jouer à l’avenir dans le cadre du traitement de ces informations ? Quels défis faudra-t-il relever ? Et quels seront les risques ?