Exercice à la centrale nucléaire à Doel

Planification d'urgence
ExercicesNucléaire

La stratégie d'exercice comme partie essentielle de la planification d'urgence.

Les exploitants et les autorités veillent à la sécurité des installations nucléaires sur notre territoire. Ils tiennent pour cela notamment compte des règles strictes établies aux niveaux national et international. Malgré tous les dispositifs de sécurité, un incident nucléaire ne peut cependant jamais être totalement exclu. Pour limiter les conséquences d'un éventuel incident, des plans d'urgence sont élaborés à la fois par l'exploitant et par les autorités. Ces plans d'urgence sont régulièrement testés lors d’exercices. La politique d'exercice est un élément essentiel de la planification d'urgence et de la gestion de crise en Belgique.

Un scénario ambitieux

Lors de cet exercice du 21 novembre, deux incidents ont été simulés : d’une part un évènement avec un impact radiologique sur le monde extérieur et d'autre part, un incident de sécurité. Vu qu’il s'agissait d'un exercice d'intervention, les services de secours étaient aussi réellement déployés sur le terrain. Pour éviter toute inquiétude, les riverains avaient été informés au préalable. Outre les aspects opérationnels pour les services d’urgence et d'intervention sur le terrain, le scénario prévoyait aussi de nombreux défis stratégiques. Comme prévu dans le plan d'urgence, le comité communal de coordination de Beveren, les comités provinciaux de coordination de Flandre orientale et d’Anvers ainsi que la cellule de gestion fédérale au Centre de Crise ont participé à cet exercice. Il y avait lors de cet exercice, une intense collaboration entre les autorités publiques et l'exploitant ENGIE Electrabel.

Minutieuse évaluation sur base des objectifs concrets d’exercice

Plusieurs objectifs concrets d'exercice ont été formulés à l'avance pour tous les participants. L'échange d'information entre les différentes cellules stratégiques ainsi qu’entre les niveaux opérationnel et stratégique était un objectif important de l'exercice. L'utilisation d'une nouvelle plateforme en ligne sécurisée pour la gestion de crise (ICMS) a également été testée au cours de cet exercice. Les procédures pour la cellule de mesure et la répartition en zones d'intervention nucléaires étaient sur le terrain des points d'attention particuliers. Sur base notamment des observations de nombreux évaluateurs et de tous les participants, une évaluation minutieuse de cet exercice sera réalisée au cours des prochains mois. Cette évaluation fera l'objet d'une discussion avec tous les intéressés au début de l'année prochaine. Les conclusions finales de cet exercice servent à peaufiner si nécessaire les procédures et plans existants afin de veiller ensemble à une sécurité optimale de la population en situation d'urgence.