Exercice de grande ampleur simulant des attentats terroristes .S’exercer pour veiller à la sécurité

Planification d'urgence
Terrorisme
Ce jeudi 30 novembre 2017, un exercice simulant des attentats terroristes sur plusieurs sites sera organisé par le Centre de crise (SPF Intérieur) en collaboration avec les Services fédéraux auprès des Gouverneurs de Liège et du Brabant wallon. Cet exercice réaliste du Plan d’urgence national relatif à l’approche d’une prise d’otage terroriste ou d’un attentat terroriste concernera tout particulièrement l’aéroport de Liège ainsi que la base militaire de Nivelles. Il commencera par une alerte réelle de tous les participants et un déploiement sur le terrain des services d’urgence et d’intervention.

Tester les plans et procédures pour les améliorer

Au regard des évènements dramatiques que nous avons vécus et vu le contexte international actuel, le risque de survenance d'un nouvel acte terroriste dans notre pays ne peut être exclu. C’est pour cela qu’il est important pour chacun de se préparer au mieux afin d’agir efficacement.

Depuis le 1er mai 2016, la Belgique dispose d’un plan d’urgence national en cas d’attentats ou de prises d’otage terroristes. Ce genre d’événement nécessite une réaction immédiate et une réponse coordonnée des autorités judiciaires et administratives, avec une implication intégrée et multidisciplinaire des services de police et de renseignement, des services de secours et des autres services publics. Ce plan national est également détaillé et précisé au niveau provincial, chaque Gouverneur rassemblant les acteurs de la sécurité de sa province pour opérationnaliser et adapter le plan d’urgence à la réalité locale.

Ce sont ces plans et procédures d’urgence qui seront testés le 30 novembre prochain. La Belgique mène en effet une politique d’exercices intégrant ceux-ci pleinement comme élément essentiel de la planification d’urgence et de la gestion de crise. En s’exerçant ensemble, les autorités communales, provinciales et fédérales veillent à améliorer encore leurs actions en cas de crise.

 

Simulation d’attentats à l’aéroport de Liège et à la base militaire de Nivelles

Dans le cadre de cet exercice multisites, toutes les autorités et services concernés seront impliqués et les différentes structures de gestion de crise seront activées : Cellules de gestion et d’information au niveau national, Cellules opérationnelles au niveau des Gouverneurs de Liège et du Brabant wallon.

L’objectif de cet exercice sera notamment de tester le fonctionnement des différentes cellules ainsi que d’analyser le flux d’informations entre les différents partenaires (via notamment le portail web de sécurité ICMS).

Cet exercice sera également l’occasion pour les différents services d’urgence et d’intervention de tester leurs procédures et collaboration en se déployant réellement à Liège Airport et au sein de la Base militaire de Nivelles.

A ces deux endroits, de nombreux services d’urgence et d’intervention seront actifs. Les riverains des sites concernés et les voyageurs de l’aéroport n’ont aucune inquiétude à avoir : il s’agit d’un exercice. L’aéroport de Liège restera opérationnel pendant toute la durée de l’exercice. Afin de ne pas perturber le bon déroulement de l’exercice, il est demandé de ne pas se rendre aux différents lieux concernés sans nécessité. Le système d’alerte BE-ALERT pourrait également être activé dans le cadre de cet exercice. Cependant, aucune action n’est attendue de la population.