PACE 2018 : Un exercice européen pour se préparer aux nouvelles menaces

Afin de mieux préparer l'Union européenne et ses états membres aux différentes nouvelles menaces, l'Union européenne organise du 19 au 23 novembre l'exercice PACE18, en collaboration avec l'OTAN. Plusieurs services belges y participent et le Centre de Crise national y coordonne les réactions belges

L'exercice simule une crise complexe avec plusieurs événements à l'intérieur et à l'extérieur de l'Europe ayant un impact sur le fonctionnement des établissements européens et des états membres. Ces derniers seront testés quant à leur capacité de réactions aux différents événements, comme par exemple la diffusion volontaire de "fake news", une cyberattaque, un incident chimique ou nucléaire, une attaque terroriste, une migration ou une épidémie pour ne citer que quelques exemples.  

Le service européen pour l'action extérieure (SEAE), la Commission européenne, le secrétariat général du Conseil de l'Union européenne et les différents états membres et agences européennes participent à l'exercice PACE18. L'exercice n'engagera aucun moyen sur le terrain.

En ce qui concerne la coordination, le Centre de Crise sera en contact étroit avec les autres participants belges à cet exercice: la police fédérale, le SPF Mobilité, le SPF Affaires étrangères, le SPF Santé publique, le Ministère de la Défense, les délégations belges à l'Union européenne et l'OTAN.

Cet exercice permettra au Centre de Crise national d'évaluer les échanges d'information et les communications entre les différents services nationaux et les institutions internationales afin de préparer encore mieux notre pays aux nouveaux défis.