Vers une société plus sûre dans l’intérêt du citoyen

DG Centre de Crise
Rapport d’activités 2013 du Service public fédéral Intérieur
Rapport d'activités 2013 du SPF Intérieur

Le Centre de crise veille 24h/7j à la sécurité civile et policière avec ses partenaires: services de police et de renseignements, services de secours et d’intervention, services fédéraux des Gouverneurs de Province, autorités communales, régionales, nationales et internationales.

Mais chaque citoyen contribue également pour sa part à sa sécurité en s’informant sur les risques et en se préparant face aux crises.

C’est donc ensemble, autorités et citoyens, que la sécurité au quotidien ou en crise est prise en main.

 

Retour sur les actions menées dans cette optique par le Centre de crise en 2013. 

Appuyer les autorités locales dans leur gestion de crise

Le 14 avril 2013, un car circulant sur l’E34 et transportant 42 personnes originaires de la région de Volgograd a quitté la route à hauteur de Ranst et fait une chute de plusieurs mètres. Dans la nuit du 3 mai au 4 mai 2013, un accident de train transportant des produits chimiques s’est produit à Wetteren. Le 3 décembre 2013, c’est une collision en chaîne qui a eu lieu sur l’A19 à hauteur de Zonnebeke.

Lors de ces trois accidents gérés par le Gouverneur ou Bourgmestre compétent, les autorités locales ont été soutenues par le Centre de crise tant au niveau de la gestion que de la communication de crise. Il a offert un appui par un suivi continu de la situation, pour la collecte et la transmission d’informations aux Ministres fédéraux et régionaux compétents ainsi qu’aux autorités et services belges ou étrangers impliqués. Les communicateurs locaux ont pu compter sur le renfort des communicateurs du Centre de crise tant pour des conseils en communication de crise que pour la rédaction et l’envoi de communiqués, ainsi que pour le suivi et l’analyse des médias traditionnels et en ligne.

Des mesures préventives de sécurité face aux risques sociétaux internationaux

En 2013, des vidéos contenant des menaces potentielles en Belgique ont circulé sur la toile. Face à de tels risques sociétaux internationaux, le Centre de crise a suivi de près la situation (inter)nationale. Par des réunions de coordination, il a pris les mesures préventives de sécurité répondant aux évaluations des services de police et de renseignements compétents pour garantir la sécurité de tous.

Suite aux départs par exemple de jeunes Belges en Syrie, une Task Force, à laquelle le Centre de crise a participée, a été mise en place en avril 2013 par la Ministre de l’Intérieur.

L’électricité, enjeu majeur pour notre sécurité

En mai 2013, le Centre de crise a soumis le « Plan national d’urgence – Panne électrique de grande ampleur » au Conseil des Ministres visant l’organisation d’une gestion fédérale de crise en cas de perturbation à grande échelle de l’alimentation en électricité du pays.

En octobre 2013, le Centre de crise a collaboré plus particulièrement avec Elia et le SPF Economie afin de diffuser un « Guide de planification d’urgence – Panne électrique de grande ampleur » pour expliquer le secteur de l’électricité, ses risques propres, les conséquences d’une panne de longue durée, l’organisation particulière de la planification d’urgence en la matière et la répartition des responsabilités en cas de crise.