Regetel

Regetel
Gestion de crise
Regetel signifie "Réseau gouvernemental de Télécommunications".
Logo Regetel

Le réseau REGETEL est un élément de l'ensemble des systèmes de communications alternatifs qui sont proposés par l'autorité fédérale.

Le réseau REGETEL dispose de serveurs autonomes et, dans le centre de Bruxelles, un réseau indépendant. Un moyen de communication autonome et alternatif peut, dès lors, être proposé à l'utilisateur. On distingue deux réseaux: un réseau fédéral et un réseau de crise.

 

Le réseau fédéral

A ce réseau quelque 250 utilisateurs sont raccordées.

  • Le Gouvernement : tous les ministres fédéraux et leurs chefs de cabinet,
  • Les Présidents des Comités de Direction et les Directeurs généraux des Services publics Fédéraux,
  • Les Présidents de la Chambre des Représentants et du Sénat,
  • les Palais royaux.

 

Le réseau de crise

Les autorités disposent de REGETEL, qui est un élément de l’éventail des systèmes de communication alternatifs qui, en cas de situation d'urgence, mais également en dehors de celles-ci, sont proposés par l’autorité fédérale. 

Les points de départ sont la fiabilité et la continuité de son fonctionnement. De plus, les connexions de ce réseau de crise sont contrôlées toutes les 60 secondes et il est possible de réagir 24h/24. 

Ce réseau de communication entièrement digital permet, entre autres, que tous les centres de crise provinciaux (CC-PROV), les unités permanentes de la Protection Civile, les centrales 100, les centre d’information et de communication (CIC – C101), l’Organe de Coordination et d’Analyse de la Menace (OCAM), les sites et centres de crise de Fluxys et Eandis, le dispatching de la Croix-Rouge et les autres centres de crise importants, comme le Maritiem Reddings- en Coördinatiecentrum (MRCC) à Ostende et le Maritiem Informatie Kruispunt (MIK), sont joignables en permanence.