Organisation des exercices

Les exercices de planification d’urgence sont organisés afin d’analyser le fonctionnement (des parties) du plan d’urgence et des procédures qui y sont associées. Sur base de cette analyse, on identifie lors de l’évaluation les points à améliorer.
Exercice Seveso

En outre, les exercices permettent aux instances participantes de s’entraîner. De plus, les participants à l’exercice apprennent ainsi à mieux gérer le travail qu’ils doivent effectuer afin de ne pas être dépassés par les événements en cas de situation d’urgence. Cette “routine” ne peut être acquise qu’à force de répéter les exercices.

Lors des exercices, il est possible de tester la faisabilité des nouveaux éléments ou procédures. Ceci est indispensable avant d’intégrer effectivement de telles nouveautés dans les procédures ou plans d’urgence.

 

Obligations légales

Plusieurs réglementations précisent que des exercices de plan d’urgence doivent être organisés. C’est par exemple le cas des entreprises Seveso et des installations nucléaires.

Le plan d’urgence radiologique et nucléaire pour le territoire belge détermine qu’un exercice de plan d’urgence doit être organisé annuellement pour les centrales nucléaires de Doel et Tihange. Pour les autres sites auxquels le plan s’applique (le Centre d’Etude pour l’Energie Nucléaire, Belgoprocess et Belgonucléaire dans la région de Mol-Dessel et l’Institut National des Radioéléments à Fleurus), un exercice est organisé tous les deux ans. Tous les trois ans, il faut mettre en place un exercice de grande envergure qui implique, en principe, toutes les disciplines.

L’arrêté royal relatif aux plans d’urgence et d’intervention détermine aussi que les communes et les provinces assurent l’organisation des exercices pour les situations d’urgence potentielles qui peuvent se produire sur le territoire.

Organisation d'un exercice de plan d'urgence

Les entreprises ainsi que les autorités testent régulièrement leur plan d’urgence. Les autorités organisent des exercices de plan d’urgence au niveau communal, provincial et fédéral. Nous distinguons principalement deux sortes d’exercices:

  • Les exercices théoriques: les divers acteurs sont réunis autour d’une table et discutent de la meilleure façon d’intervenir en situation réelle.
  • Les exercices sur le terrain: l’exercice est mis en scène sur le lieu de la situation d’urgence (simulation). En principe les équipes et les moyens sont réellement déployés sur ce lieu mais plusieurs modalités sont possibles.

Idéalement, on travaille selon une méthodologie précise, tenant compte des étapes suivantes :

    • Description des objectifs
    • Élaboration d’un scénario de l’exercice
    • Information préalable de la population
    • Évaluation des objectifs de l’exercice
    • Détermination des points à améliorer